Expert Gouvernance Locale Inclusive & Participative

Numero de l'offre : 37395
Categorie : Autres
Position : 1
Organisation : PNUD - Programme de Nations Unies pour le Développement
Grade : SB5
Contrat type : CDD
Durée du contrat : 1 an
Entréen fonction : RAS
Rapporte/travaille en collaboration directe : Responsable pour le Conseil Technique et Appui aux Politiques
Date de publication : 2021-05-10 00:00:00
Date limite : 2021-05-31 00:00:00

Province : Nord-Kivu
Ville/Territoire : Goma

La Stratégie Internationale de Soutien à la Sécurité et la Stabilisation (ISSSS) et le cadre de planification et de coordination principale des interventions de stabilisation à l’Est de la RDC. Cette stratégie a été élaborée à partir de 2008 pour soutenir la mise en œuvre du programme national de stabilisation et de reconstruction (STAREC). L’ISSSS vise à répondre aux dynamiques de conflits dans l’Est de la RDC, notamment des dynamiques autour des dilemmes sécuritaires, de la terre et l’identité, l’exploitation des ressources naturelles ou encore des dynamiques régionales. Le Secrétariat Technique de l’ISSSS est assuré conjointement par le Programme STAREC et l’Unité d’Appui à la Stabilisation (UAS) de la MONUSCO.
Le cadre de mise en œuvre 2020-2024 de l’ISSSS se base sur six fonctions clés remplies par le Secrétariat Technique, en collaboration avec d’autres entités :

Trois fonctions principales : (i) l’engagement politique, (ii) l’appui à la coordination et (iii) la gestion de programmes à travers le fonds de cohérence pour la stabilisation,
et trois fonctions d’appui : (i) le suivi-évaluation et apprentissage, (ii) l’appui aux politiques et le conseil technique, et (iii) le renforcement de capacités.

La fonction de conseil technique et appui aux politiques est transversale et se concentre davantage sur la substance des thématiques clés pour la stabilisation, qu’elles soient relatives aux piliers programmatiques de l’ISSSS ou aux questions transversales en lien avec les dynamiques et causes profondes des conflits . Le conseil technique et appui aux politiques joue un rôle crucial de « bureau d’étude interne » permettant d’« alimenter le moteur » en idées pertinentes, validées par les faits, en lien avec les bonnes pratiques sectorielles et adaptées à l’environnement.
Les experts thématiques jouent un rôle de fournisseur de service interne en réponse aux demandes formulées par l’UAS du STAREC ou des structures partenaires, en particulier dans le cadre de l’une des trois fonctions principales :

Programmation : amélioration de la qualité des projets en cours de formulation et de mise en œuvre, renforcement des capacités, mise à niveau technique des partenaires, indentification des éléments méritant capitalisation ;
Coordination : facilitation des groupes de travail de coordination thématique, appui aux séances d’information, échanges d’expérience, capitalisation et rétro-information des partenaires, et autres appuis substantifs sur demande ;
Engagement politique : rôle moteur des experts techniques pour appuyer la définition des Objectifs Prioritaires de Stabilisation, l’élaboration des plans d’action de plaidoyer et la coordination de leur mise en œuvre.

La fragilité de l’Etat congolais est un facteur essentiel dans l’émergence, le renforcement ou l’exacerbation des conflits de pouvoirs coutumiers et logiques identitaires. Un premier enjeu est la faible performance et redevabilité de l’administration locale exécutées par les pouvoirs coutumiers. La décentralisation inachevée n’accorde pratiquement aucun moyen (administratif, logistique, opérationnel et humain) aux autorités locales pour assumer les responsabilités qui leur incombent. Ils n’ont de ce fait pratiquement aucune capacité à intervenir sur le développement de l’entité qu’ils administrent, alors que la population s’adresse généralement d’abord à eux pour répondre aux besoins sociaux, économiques, sécuritaires et de justice. La décentralisation, en accordant aux entités territoriales décentralisées la responsabilité et le pouvoir de lever certains impôts, a stimulé la convoitise qui entoure ces lieux de pouvoir. Parfois, le pouvoir local est contesté publiquement pour cause de mauvaise gestion. Peu de recettes fiscales locales et de rétrocession sont investies dans le développement des chefferies. Un autre enjeu est la dualité de pouvoir qui met à mal la gestion des entités administratives concernées et exacerbe les tensions. Ces conflits se produisent entre les élites revendiquant leur contrôle sur les entités administratives et prennent des formes « inter » et « intra-ethnique » quand ces derniers tentent de mobiliser les communautés sur base des identités.
L’expert(e) national(e) en gouvernance locale inclusive et participative contribuera au conseil politique et technique et à la mise en œuvre de l’engagement et de la programmation en relation avec les questions de conflits coutumiers et de gouvernance locale inclusive et participative, thématiques clés pour l’engagement politique tant au niveau provincial que national et en lien avec les dynamiques de conflits.

Duties and Responsibilities

Sous la supervision primaire du Responsable pour le Conseil Technique et Appui aux Politiques, et secondaire du chef d’équipe de l’Unité d’Appui à la Stabilisation et, en étroite collaboration avec le spécialiste en plaidoyer et les bureaux provinciaux de l’UAS, l’expert(e) national(e) en gouvernance locale inclusive et participative sera responsable d’assurer les fonctions et responsabilités suivantes


  1. Assurer un leadership thématique intégrateur et inclusif sur les questions relatives à la gouvernance locale inclusive et participative, y compris les questions de l’administration locales (ETDs, territoires), et les conflits de pouvoir coutumier ;

  2. Améliorer la qualité substantive de la mise en œuvre de l’ISSSS (engagement politique, coordination, programmation) sur base des demandes du Secrétariat Technique ou des partenaires ;

  3. Renforcer les capacités des entités étatiques pertinentes en matière de gouvernance locale inclusive et participative.



Assurer un leadership thématique intégrateur et inclusif sur les questions relatives à la gouvernance locale inclusive et participative dans le cadre de la stratégie ISSSS :

* Veille stratégique : Participation aux réseaux thématiques externes sur les questions de gouvernance locale ; Identification des innovations et tendances du secteur ;
* Capitalisation sectorielle : Identification des bonnes pratiques et leçons apprises dans la gouvernance locale ; Développement de notes techniques pour les stratégies de référence ; Elaboration d’études de cas ;
* Réseau et partenariat : Maintien d’un réseau de partenariats stratégiques au niveau national, régional et global ; Animation/facilitation éventuelle de groupes sectoriels ; Identification des acteurs clés ; Réseautage et cohérence avec institutions impliquées (états membres, sections MONUSCO, agences UN, gouvernement, etc.) ;
* Planification : Identification des réformes sectorielles à promouvoir ; Elaboration, mise en œuvre et suivi d’un plan de travail intégré ciblé sur la thématique et exécuté à travers les différentes fonctions, participation aux efforts de mobilisation des ressources pour le mettre en œuvre, assurer que l’intégration du genre est prise en compte dans la thématique.

Améliorer la qualité substantive de la mise en œuvre de l’ISSSS (engagement politique, coordination, programmation) sur base des demandes du Secrétariat Technique ou des partenaires :

* Appui à la programmation : Contrôle qualité et cohérence des projets FCS et projets en phase de formulation et de mise en œuvre ; Conseil technique aux partenaires FCS et projets en faisant la demande : formation, appui conseil, diffusion des bonnes pratiques et de normes sectorielles, durabilité sectorielle, etc ;
* Appui au plaidoyer et conseil sur les politiques sectorielles : Appui à l’élaboration des objectifs prioritaires de stabilisation (en particulier les OPS thématiques transversaux) ; Identification de champions et des éléments perturbateurs (spoilers) ; Appui à l’élaboration de plans de plaidoyer par thématique ; Coordination du plaidoyer ciblé sur une thématique, en partenariat avec les partenaires concernés ;
* Appui à la coordination : Assurer la facilitation et/ou le soutien technique de groupes de travail sur la thématique dans le cadre de la coordination thématique et stratégique ; Mettre en œuvre des activités de renforcement de capacités, échange et capitalisation sur les thématiques clés : Apporter un appui substantif pour le développement de projets et de stratégies nationales et régionales ; Participation aux séances d’information, de formation ou d’échange d’expérience sur les thématiques clés.

Renforcer les capacités des entités gouvernementales pertinentes en matière de gouvernance locale inclusive et participative.

* Travailler en tandem avec un expert national désigné comme point focal national pour cette thématique pour les différentes activités prévues ;
* Etablir un plan de renforcement et transfert de capacités sur la thématique à destination des entités pertinentes de la partie nationale ;

Competencies

Professionnalisme :

* Capacité de mener des recherches et des analyses indépendantes, d’identifier les problèmes et de recommander des solutions appropriées. Très bonne connaissance de la région d’affectation, y compris les dimensions culturelles, politique et économique. Capacité à se rapporter aux questions et perspectives de l’ISSSS, des affaires humanitaires, y compris les questions de genre, les analyses de conflits, les questions politiques et socio-économique. Solides compétences en rédaction. Solides aptitudes à la négociation : capacité à diriger et à obtenir l’aide d’autrui dans un effort d’équipe et à articuler les arguments cohérents pour parvenir à des accords. Capacité à travailler sous pression, parfois dans un environnement stressant. Très bonne connaissance des mandats, politiques et directives institutionnelles relatifs à l’ISSSS, aux affaires humanitaires et bonne connaissance des institutions du système des Nations Unies et des organisations non-gouvernementales (nationales et internationales).

Communication :

* Capacité de rassemblement et de facilitation de processus avec diverses catégories de parties prenantes. Aptitude avérée à rédiger de manière claire et concise et à communiquer efficacement, y compris la capacité de préparer des rapports et d’effectuer des présentations, d’articuler les options de manière concise, de transmettre un maximum d’informations, de formuler et de défendre des recommandations ;

Esprit d’équipe :

* Solides compétences interpersonnelles, y compris la capacité de : fonctionner efficacement au-delà des frontières organisationnelles ; et établir et maintenir des relations de travail et de partenariat efficaces dans un environnement multiculturel et multiethnique, avec ouverture, sensibilité et respect de la diversité ;

Planification et organisation :

* Aptitude avérée à planifier et à organiser, à établir des priorités, à gérer et à surveiller les plans de travail, à coordonner les demandes concurrentes et à respecter des délais serrés.

Required Skills and Experience

Education :

* Diplôme en études supérieures en sciences sociales, science politique, relations internationales, développement ou autres qualifications similaires

Expérience :

* Minimum de 9 ou 10 ans d’expériences pertinentes
* Connaissances approfondies du système de gouvernance locale et questions coutumières en Afrique des Grands Lacs, en particulier la RDC
* Compréhension du processus de décentralisation en RDC, et des défis y relatifs
* Connaissance démontrée des dispositifs institutionnels et légaux suivants : décentralisation, administration locale et territoriale, gestion financière des ETD
* Maitrise du système administratif congolais avec une expérience pertinente avec ou au sein de l’administration publique serait un atout ;
* Expérience dans la médiation ou transformation des conflits, y compris des conflits de pouvoir coutumière, ou dans la facilitation de processus stratégiques ou institutionnels complexes ;
* Expérience dans l’engagement politique, conseil technique et politique, et coordination ;
* Très bonne connaissance des acteurs humanitaires et de développement ainsi que du système des Nations Unies ;
* Connaissance de l’ISSSS serait un atout.

Langue :

Maitrise du française et bonne connaissance de l’anglais

Disclaimer

Important applicant information

All posts in the SC categories are subject to local recruitment.

Applicant information about UNDP rosters

Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement. We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.

Scam warning

The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.



Postes similaires

Expert Gouvernance Locale Inclusive & Participative

PNUD - Programme de Nations Unies pour le Développement

A expiré : 2021-05-31 00:00:00

Goma - Nord-Kivu