Ukraine : autorisation de la vente de terres agricoles, prélude d'une libéralisation

2021-07-02 07:21:08

Credit photo REUTERS - VALENTYN OGIRENKO © REUTERS - VALENTYN OGIRENKO : Moisson non loin du village de Hrebeni, en Ukrainee, en juillet 2020 (Image illustration).

L'Ukraine s'apprête à connaître une nouvelle révolution, mais cette fois dans le secteur agricole. Le pays autorise à partir de ce vendredi 1er juillet la vente de terres agricoles.

Le pays faisait partie des six derniers pays dans le monde à interdire la vente des terres agricoles. Un moratoire en place depuis vingt ans qui gelait les transactions foncières sur un territoire grand comme une fois et demi la France.

Jusqu'à présent, environ 70% des terres agricoles étaient exploitées en location, ce qui entraînait un sous-investissement chronique et un manque de productivité. Or l'Ukraine est potentiellement le plus grand pays agricole d'Europe : le pays est recouvert à 60% de ce qu'on appelle les « tchernoziom », les fameuses terres noires ukrainiennes. Ce sol est particulièrement riche en humus, et très fertile pour toutes sortes de cultures.

Depuis ce jeudi 1er juillet, il est possible d'acheter des terres sur une plateforme en ligne. Mais les transactions seront dans un premier temps limitées aux citoyens ukrainiens, jusqu'à 100 hectares de foncier. À terme, un référendum national sera organisé pour autoriser les ventes de terres à des investisseurs étrangers. En 2024, le marché sera ouvert aux entreprises pour des surfaces jusqu'à 10 000 hectares.

Cette réforme pourrait entraîner une croissance de deux à trois points du produit intérieur brut (PIB). Mais les autorités de Kiev souhaitent la mettre en place avec prudence, afin que l'or noir ukrainien ne soit pas accaparé par des oligarques ou des puissances étrangères.

Source : RFI | Par Stéphane Siohan

Comments (0)

Ajouter un commentaire: